Erelibre : Porteur du Flambeau de la Culture Libre

Internet est de nos jours entièrement ancré dans notre culture de sorte qu'il n'y a pas de coupure possible. Cette culture qui se veut libre en permettant un partage et une diffusion plus large des œuvres. Découvrez dans cet article les impacts d'internet sur ce mouvement.

Qu'est-ce que la culture libre ?

La notion de culture libre est un mouvement de pensée qui prône le libre accès ainsi que l'échange du savoir et de la culture pour tous. Il s'agit en effet avant tout d'un état d'esprit entièrement basé sur une valeur de partage qui met une œuvre en avant. Celui-ci est perçu comme un bien commun accessible à tous, peu importe l'origine ou le milieu social.

De façon concrète, la culture libre est une culture largement ouverte. Apparu au 19ème siècle, ce mouvement social est né pour mettre fin aux controverses et débats sur les licences et le problème de la protection légale des créations.
Dans un contexte où les coûts et le temps de reproduction des œuvres chutent pendant que la puissance des processus augmentait, il était primordial de trouver une solution.

La culture libre est donc apparue pour favoriser une société écrin de plus d'humanisme et plus démocratique. Cet état d'esprit encourage une société où les individus se soucient plus encore de leurs semblables et s'entraident.
Pour amorcer au mieux le développement de cette culture, des licences ont été développées. Avec le temps, l'avènement des outils informatiques et surtout internet ont permis de porter plus haut cette lutte.

Internet : l'élément catalyseur de la culture libre ou open source

Le concept de la culture libre fonctionne véritablement comme une pensée dont le but est de défendre certains droits fondamentaux des citoyens face à une mainmise de la propriété intellectuelle. Dès lors, le développement de l'informatique constitue un véritable support pour l'essor de la culture libre.

Accessible presque partout dans le monde, internet a été d'une importance capitale pour pousser au mieux le mouvement. C'est l'un des moyens les plus efficaces pour une culture de traverser les frontières.

De même, grâce à des sites comme Wikipédia qui est totalement libre d'accès et surtout gratuit, la lutte pour assurer un niveau moyen de connaissance à un plus grand nombre est une réalité. Pour cela, l'open source est rapidement devenu un combat de l'humanité entière.
Il s'agit en effet, d'une méthodologie de développement dont la philosophie se concentre sur les questions pratiques liées à la performance.

Internet constitue de ce fait un élément catalyseur important de la culture libre, car elle permet aux différents utilisateurs de modifier ou de redistribuer les logiciels afin de le rendre plus fiable et plus puissant.

VPN : le dernier recours contre la censure

De nos jours, bien qu'internet soit un outil mondial dont tous les peuples se servent pour enrichir leurs connaissances, il existe des pays dans lesquels les populations connaissent des censures. En effet, dans des pays comme la chine, les États-Unis, la Russie, la Corée du Nord, les Émirats arabes unis ou Oman, l'accès à internet est fortement censuré.
Ces peuples n'ont pas un libre accès à l'information, aux presses étrangères et même les simples services comme ceux de Google.

Cependant, les développements technologiques offrent la possibilité de contourner ces censures grâce à l'utilisation des réseaux privés : les VPN. Ces réseaux privés virtuels permettent de créer un lien vers une adresse IP distante de sorte que personne ne puisse accéder à votre activité sur internet.
Là encore, c'est un véritable jeu du chat et de la souris qui se joue, car l'utilisation de ces applications est passible de prison. Leurs services régulièrement bloqués, les entreprises proposant ces logiciels sont tenues d'innover constamment.

Cet état des choses a conduit les pays oppresseurs à mettre en place des systèmes de surveillance. C'est le cas de la Chine qui a institué le Great firewall par analogie avec la Grande Muraille de Chine.
Il s'agit d'un projet de surveillance et de censure d'internet géré par le ministère chinois de la Sécurité publique.

© erelibre.fr